La Fabulerie, le Fabuleux Musée et l’Hôtel Astoria 10 Boulevard Garibaldi, 13001 Marseille
5453
La Fabulerie, le Fabuleux Musée et l’Hôtel Astoria
Arrondissement : 1er
Web : lafabulerie.com
  • Partager
  • Partager
  • Partager
  • Partager
  • Partager
  • Partager

Installée jusqu’alors rue de la Bibliothèque, la Fabulerie a migré après 9 mois de travaux pour un étonnant local Boulevard Garibaldi, fin 2017, dans l’ancien jardin d’hiver de l’Hôtel Astoria construit en 1899 par l’architecte Gaudensie Allard. La Fabulerie, fabrique numérique et tiers-lieu culturel fait vivre depuis 2010 des projets innovants qui tentent d’ouvrir la connaissance au plus grand nombre. Depuis 2021 s’est installé ici le Fabuleux Musée, un passionnant et très créatif escape game pédagogique pour les élèves des écoles marseillaises.

Le n°10 du boulevard Garibaldi fut construit en 1899 par l’architecte Gaudensie Allard. L’hôtel Astoria présente alors une façade de composition symétrique surmontée d’un fronton curviligne lui donnant une dimension monumentale. Les angles s’arrondissent (influence de l’art nouveau) et la conception des balcons concourt à l’allègement de la façade : au premier étage ils sont traités massivement en pierre, englobant plusieurs fenêtres. Au second, ils sont en ferronnerie et de forme rectangulaire et au 3e niveau, ce sont des balconnets arrondis de dimensions réduites.

En 1917 l’établissement prend le nom de Grand Nouvel Hôtel et Astoria il deviendra alors une annexe du Grand Hôtel voisin. Puis jusqu’en 1995 ce sera un 3 étoiles nommé le New Hôtel Astoria à l’époque où il est acquis par les créateurs du groupe New hôtel par Georges et Jean-Claude et Antoun. Pendant quelques années le Hall de l’Hôtel a été occupé par une petite enseigne de restauration “Le tout petit monde”.

L’hôtel est ensuite devenu la résidence universitaire Garibaldi, tandis que les locaux du rez-de-chaussée accueillait les services administratifs et comptabilité de l’enseigne New Hôtel jusqu’à l’arrivée des équipes de la Fabulerie en 2017.

La Fabulerie

 

Situé dans l’ancien jardin d’hiver de l’Hôtel Astoria, le tiers-lieu culturel et numérique de la Fabulerie, existe depuis 10 ans, sous plusieurs formes et depuis 3 ans, dans 320 m2 en plein coeur du quartier populaire de Noailles. Fabrique d’expériences culturelles et lieu d’exploration numérique dédié aux jeunes générations et aux professionnel·les de la culture et de l’éducation, la Fabulerie anime tout au long de l’année, des activités créatives et numériques pour les plus jeunes (escape game culturel, musée numérique, accueil d’expositions, fablab jeunesse, ateliers de créations artistiques et numériques) ainsi que des ressources et des formats d’accompagnement pour les professionnel·les (box culturelles, mallette numérique, tutoriels DIY, formation-action, résidence Minimix…). En effet, une programmation riche et hybride (concerts, théâtre, conférences, ateliers, musée numérique…) co-conçue et animée avec les membres de la Fabulerie centrée sur l’expression artistique, manuelle et numérique, côtoie une activité axée davantage sur l’accompagnement des professionnel·les. (coworking, formations, master classes, prêt de matériel, incubation de projets, accueil de foyers de festivals et conférences de presse autour des grands temps forts culturels de la ville).

Une cantine à petit prix et un café accompagnent la programmation et permettent une ouverture plus grande et facilitée aux habitant·es du quartier.

Le Fabuleux Musée

 

 

En 2021 La Fabulerie ouvre ses portes pour accueillir un musée d’un tout nouveau genre destiné à la mise en valeur de fonds patrimoniaux “ouverts” régionaux et internationaux. Un musée à destination des élèves de la ville de Marseille, mais aussi des collégien·nes et lycéen·nes du département. Ce musée est destiné à plonger les jeunes générations dans une expérience sensible, entre histoire et fiction, privilégiant l’immersion, l’interaction et la coopération. L’exposition pensée pour accueillir une classe entière durant une demi-journée présente une collection de fonds numérisés à travers une expérience unique à la croisée de l’escape game et du théâtre immersif grâce à un scénario singulier et l’utilisation de mapping. Chaque année, l’exposition du Fabuleux Musée est un prétexte à l’exploration d’un défi sociétal actuel.

Pour sa première année, l’exposition L’amulette du climat met à l’honneur la biodiversité et l’environnement autour du personnage fictif d’Édith Labruyère, exploratrice du monde des forêts. Le Fabuleux Musée est un espace d’exposition composé d’un mapping interactif, d’une douzaine de dispositifs de médiation numérique et d’une salle d’exposition immersive et scénarisée. Il se conjugue avec les différentes activités du lieu (programmation culturelle et numérique, fablab solidaire, cantine et café, coworking…). L’expérience au Fabuleux Musée se prépare et se poursuit avec huit ludobox proposant de réaliser des activités, en classe ou à la maison disponibles sur le site internet www.lefabuleuxmusee.com.

Un projet pouvant se vivre en amont ou en aval d’une visite groupée avec les structures partenaires du projet tels que les Archives Municipales, le Muséum d’Histoire Naturelle, le musée Grobet Labadié et le Musée d’Histoire de la Ville de Marseille.

Le Fabuleux Musée a été imaginé avec la complicité d’une cinquantaine de jeunes issus des quartiers prioritaires de Marseille, via le projet Dé(Jouons) l’Histoire !  Ce projet participatif a permis de croiser les jeunes générations, les professionnel·les des musées et les expert·es du numérique. Ensemble, ils ont imaginé plusieurs dispositifs escape game à partir des fonds culturels numérisés de la Ville de Marseille, préfigurant ainsi la version finale du Fabuleux Musée. Chaque année, l’exposition du Fabuleux Musée est un prétexte à l’exploration d’un défi sociétal actuel : lutte contre le changement climatique, égalité entre les sexes, réduction des inégalités, santé pour tous, protection de la biodiversité… Pour sa première année, La Fabulerie a choisi de mettre les défis environnementaux à l’honneur. Tout au long de l’escape game, les enfants et adolescents sont amenés à se questionner sur les grands enjeux liés à la lutte contre le réchauffement climatique, l’utilisation des énergies renouvelables, la gestion des déchets, la protection de la biodiversité, le cycle de l’eau. Abordées par la narration et les énigmes à résoudre, ces thématiques sont adaptées à chaque âge, de la grande section de maternelle à la classe de 3e.

L’espace d’exposition, celui dans lequel évoluent les visiteurs au cours de leurs expériences, se compose de trois éléments :

Un décor interactif en mapping vidéo

3 vidéoprojecteurs projettent à 180° un décor réalisé à partir de créations mêlant 3D et fonds iconographiques issus des collections des institutions culturelles marseillaises. Les différents décors évoluent en fonction des actions et résolutions des énigmes, par les enfants. Ainsi, ils naviguent entre Marseille au début du XXe siècle et la forêt dans laquelle Édith Labruyère a installé son laboratoire.

Une salle scénarisée immersive

L’exposition comprend une salle scénarisée immersive proposant aux visiteurs de pénétrer dans la chambre d’un ancien client de l’hôtel et d’interagir avec les différents mobiliers, objets et interfaces présentés. Les nombreux objets présents renforcent la sensation d’immersion. Pour L’amulette du climat, cette salle est transformée en laboratoire d’Édith Labruyère niché dans la forêt.

À l’intérieur, les visiteurs pénètrent dans l’intimité d’Édith Labruyère, ils peuvent s’asseoir à son bureau, voir ses recherches ou encore suivre son parcours à travers le monde.

Une collection de dispositifs innovants

L’ensemble des dispositifs présentés favorisent la découverte et la manipulation des collections numérisées.

Malles de jeu
Dans la salle, 5 malles de voyageur sont installées. Elles contiennent un écran tactile et un coffre cadenassé. Les enfants, répartis en petits groupes, doivent répondre via une application en ligne à des questions afin d’obtenir le code de leur cadenas. L’occasion de questionner sur l’environnement, la biodiversité et l’histoire de Marseille. Mais les réponses peuvent aussi être cachées dans l’espace d’exposition, les enfants doivent alors travailler en équipe pour y répondre.

Une fois le cadenas ouvert, le coffre leur offre un objet qui leur servira à révéler l’énigme finale en groupe entier. Les groupes ne sont donc pas en compétition, mais bien en collaboration les uns avec les autres.

L’office du maître d’Hôtel
Un bureau ancien accueille différents dispositifs interactifs :

  • un vieux téléphone pour appeler différents magasins historiques en s’appuyant sur l’indicateur marseillais,
  • un sous-main interactif pour d’accéder à de nombreuses images d’archives,
  • un tableau de commande de lumières de l’hôtel pour activer de nouveaux décors,
  • un socle accueillant les différents objets trouvés par les enfants active la scène finale délivrant la précieuse amulette, dans un écran de fumée !

La carte interactive
Sur le mur du laboratoire d’Édith, une grande carte interactive permet de suivre son parcours dans le monde. À l’aide d’un stylet, les visiteurs cliquent sur des pays d’Europe et découvrent les nombreux voyages d’Édith.


SOURCES La Fabulerie & La Saga des Hôtels Marseillais par Le Comité du Vieux Marseille
PHOTOS La Fabulerie & Dominique Milherou Tourisme-Marseille.com & Anciennes cartes postales

FICHE A SUIVRE

Map Direction